Environnement - Saint-Hyacinthe bannit l'utilisation des pesticides sur son territoire

Saint-Hyacinthe, le jeudi 1er février 2024 – La Ville de Saint-Hyacinthe emboite le pas à plus de 150 autres municipalités du Québec et interdit l’usage des pesticides pour des raisons esthétiques sur l’ensemble de son territoire.

« Ce nouveau règlement, ayant pour objectif de protéger la santé des citoyens et la biodiversité sur le territoire maskoutain, s’inscrit parfaitement dans le cadre des orientations et priorités du Conseil. Notre décision d’interdire les pesticides pour des raisons esthétiques va même au-delà de notre Plan de développement durable (PDD), qui comporte une action visant à sensibiliser la population sur les pesticides, leurs effets et les solutions alternatives. En tant qu’organisation, nous avons une responsabilité d’assurer un avenir durable aux générations futures. Cet engagement passe notamment par des changements immédiats, qui ont des bienfaits à plusieurs niveaux », souligne M. André Beauregard, maire de la Ville de Saint-Hyacinthe.  

Des exceptions

Les exceptions concernent différents usages, notamment agricole, pour les terrains de golf et les pépinières, ainsi que pour les pesticides à faible impact, dits « biopesticides ». Un permis temporaire d’application de pesticides peut également être accordé s’il y a preuve d’envahissement ou d’infestation et que tous les moyens alternatifs ont été épuisés. 

De nouvelles obligations pour les entrepreneurs

Les entreprises œuvrant dans le domaine de l’aménagement paysager devront obtenir une certification pour faire l’application de pesticides sur le territoire maskoutain. Cette certification, au cout de 1 000 $, devra être renouvelée annuellement auprès du Service de l’urbanisme et de l’environnement. La procédure et le formulaire à remplir se retrouvent sur le site Internet de la Ville.

La pelouse parfaite : des mythes à briser  

Il existe plusieurs idées préconçues à propos de l’entretien des pelouses. Symbole de richesse et de luxe, la mode de la « pelouse parfaite » est un héritage de l’aristocratie anglaise ayant immigré aux États-Unis au 18e siècle, voulant recréer les grandes prairies vertes de leur Angleterre natale.

« Il faut déconstruire une fausse croyance ancrée chez de nombreux individus depuis plus de 200 ans. Mais au fond, qu’est-ce qu’une pelouse parfaite? Certains diront qu’elle doit être verte, courte et uniforme. En réalité, une pelouse parfaite en est une qui est entretenue avec des pratiques qui se rapprochent de celles de la nature. Elle est sans pesticides et herbicides, elle requiert un minimum d’eau et elle est coupée différemment. Elle est plus diversifiée et plus résistante aux insectes et aux maladies. Elle est donc meilleure pour votre santé et celle de l’environnement » ajoute Julie Gagnon, cheffe de la division environnement au Service de l’urbanisme et de l’environnement de la Ville de Saint-Hyacinthe.

Pour obtenir plus d’information sur le nouveau règlement, les obligations pour les entrepreneurs et les bonnes pratiques d’entretien de la pelouse, visitez le site Internet de la Ville de Saint-Hyacinthe.

Source : Direction des communications et de la participation citoyenne 450 778.8300

Télécharger le PDF