Plan de développement durable

La Ville de Saint-Hyacinthe, en collaboration avec Nature-Action Québec, dévoile son tout premier Plan de développement durable (PDD). Plus qu’un document contenant des actions, le PDD est la preuve réelle et assumée que la Ville et ses partenaires sont prêts à relever de nouveaux défis environnementaux, sociaux et économiques.

L’équipe municipale, en collaboration étroite avec le comité de pilotage et avec le soutien de l’organisme Nature-Action Québec, s’est assurée que l’élaboration de ce plan reflète les besoins réels de notre milieu, et ce, aux différentes étapes de sa réalisation. Ce tout premier Plan de développement durable prend le relais de la Politique environnementale adoptée en 2010. Il permet à la Ville de réaliser un pas de plus dans ce domaine afin que les actions de la Ville, en matière d’environnement, soient pensées dans une perspective transversale, à travers toutes les actions de l’organisation.

Plan de développement durable 2021-2025

Point de presse en direct

Vision

La vision à l’origine de ce PDD est la suivante : « En 2040, Saint-Hyacinthe est une technopole agroalimentaire verte par excellence qui, par son leadership et son innovation, cultive son rayonnement international et offre un milieu de vie distinctif et accessible à tous. »

Orientations, objectifs et actions

Ce plan est élaboré autour de cinq grandes orientations, soit : l’économie, l’environnement, le socioculturel, la gouvernance et l’aménagement durable. Pour chacune de ces orientations, on retrouve une série d’objectifs auxquels sont ensuite associées plusieurs actions. Finalement, à chacune des actions correspond un indicateur de suivi, une cible et un échéancier de réalisation.

Comité de pilotage

La Ville de Saint-Hyacinthe remercie les membres du comité de pilotage qui ont été au cœur de la démarche :

  • Mme Marine Régnier (chargée de projets, Nature-Action Québec);
  • Francis Desaulniers (chargé de projets, Nature-Action Québec);
  • André Barnabé (directeur général, Saint-Hyacinthe Technopole);
  • Mme Ana Luisa Iturriaga (directrice générale, Forum-2020);
  • Mme Lou Paris (représentante, Organisme de bassin versant Yamaska);
  • Mme Annabelle T. Palardy (présidente, Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain, CCCPEM);
  • Mme Amélie Tremblay (représentante, CCCPEM);
  • David Bousquet (conseiller municipal et président du comité de pilotage);
  • Jeannot Caron (conseiller municipal);
  • Mme Chantal Frigon (directrice générale adjointe, Services aux citoyens);
  • François Lussier (directeur, Service des travaux publics);
  • Charles Laliberté (directeur, Service du génie);
  • Pierre Mathieu (directeur, Service de la gestion des eaux usées et de la biométhanisation);
  • Guy Nadeau (coordonnateur de la qualité et de l’optimisation des processus, Service de la gestion des eaux usées et de la biométhanisation);
  • Mme Marie-Claude Lapointe (chef, Division espaces récréatifs);
  • Rémi Gauvin (technicien en environnement, Service de l’urbanisme et de l’environnement).