Changement de téléphonie

Composez le 450 778.8300 pour tous les services de la Ville.

Programme triennal d'immobilisations - Priorité à l'entretien et à la gestion des infrastructures d'eau

Saint-Hyacinthe, le 7 décembre 2021 – En adoptant le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2022-2023-2024, le conseil municipal a retenu 227 projets totalisant des investissements de 158 200 000 $. Ce PTI, le premier du nouveau conseil municipal, s’inscrit dans la continuité des plans d’investissements antérieurs, où l’on perçoit l’intention d’investir principalement dans l’entretien des immeubles et des infrastructures d’aqueducs et d’égouts, notamment en lien avec le Plan de gestion des débordements.

Espacement

Grands projets 2022

Alors que 145 projets figuraient au plan d’investissement 2021, pour un total de 51,7 M$, celui de 2022 comporte 152 projets totalisant 40 M$, soit 11,7 M$ de moins que l’année précédente, ce qui équivaut à une diminution de 22,63 %. Cette baisse est liée au fait qu’en 2021, la restauration du stade L.-P.-Gaucher, qui comptait à elle seule 11,6 M$, était incluse dans le PTI.  

Plus de 16 M$ sont alloués à 47 projets liés à la gestion des infrastructures. Ces projets sont souvent souterrains ou peu visibles, mais demeurent essentiels pour la mise à niveau de nos infrastructures d’eau. Les principaux investissements 2022 sont liés au Plan de gestion des débordements dont :

  • la séparation du réseau d’égouts sur une partie des rues St-Louis et St-Pierre Ouest ;
  • l’augmentation de la capacité des stations de pompage Casavant et Castelneau ;
  • le remplacement du vide-puisard Sterling ;
  • les plans et devis du projet de séparation des réseaux d’égouts des bassins versants des déversoirs Desaulniers et Bourdages Sud ;
  • les plans et devis de l’augmentation de la capacité du poste de pompage du Domaine sur le Vert ; et
  • les plans et devis pour le projet de séparation des égouts pour l’avenue St-Joseph et la rue Marguerite-Bourgeoys.

À ceux-là s’ajoutent le remplacement de bornes d’incendie, le suivi d’études sur les débits d’eau parasitaire d’infiltration et de captage dans les réseaux d’égouts sanitaires et pluviaux, de même que d’autres actions comme le remplacement de vannes d’aqueduc sur la rue Coulonge et la réhabilitation de stations de pompage dans le secteur de Saint-Thomas d’Aquin.

Les 105 projets associés à la gestion municipale, en 2022, totalisent des investissements de 23,6 M$. Ces projets sont plus facilement visibles par les citoyens et comprennent notamment :

  • le Programme de réfection de pavages, trottoirs et bordures (RPTB) qui a pour objectif d’améliorer le réseau routier et piétonnier ;
  • l’acquisition d’un terrain de 108,45 hectares en vue de créer le futur parc-nature de la Métairie ;
  • l’acquisition d’immeubles qui pourraient profiter d’une requalification à court terme ;
  • le remplacement du camion autopompe I-201, livré en l’an 2000 ;
  • la conversion du réseau d’éclairage décoratif et sportif aux lampes DEL ;
  • la suite des travaux de restauration du Marché public, qui consisteront dans l’installation d’une tour d’eau au 1400, rue Saint-Antoine ;
  • l’aménagement des nouveaux bureaux de la SDC ;
  • la contribution de la Ville à la réfection du tunnel Ste-Anne que prévoit réaliser le CN ;
  • l’ajout d’aménagements cyclables ;
  • l’agrandissement du Centre communautaire Assomption ;
  • le début de la phase 1 des travaux d’aménagement du parc Aurel-Letendre, situé dans le Domaine sur le Vert ; et
  • des interventions d’entretien aux piscines Assomption et Laurier.

Entretien et environnement

« Dans le contexte actuel, le conseil municipal a fait preuve de prudence dans l’élaboration de son PTI. On y retrouve surtout des projets visant à entretenir nos infrastructures, y compris des investissements marqués pour améliorer notre gestion de l’eau. Cette programmation, avec 227 projets à déployer au cours des 36 prochains mois, contribuera assurément à améliorer la qualité de vie des Maskoutains. Elle permet aussi à la municipalité de profiter d’infrastructures plus modernes et durables. Si l’on considère que tous ces projets s’ajoutent à ceux en cours, on s’assure que la ville continuera de vivre une période de croissance, tout en offrant une large place aux espaces verts et aux infrastructures », de souligner le maire André Beauregard.

Financement

Cette programmation d’immobilisations s’appuie sur cinq grandes sources de financement :

  • l’argent comptant provenant principalement du fonds d’administration, du fonds de roulement et des réserves financières pour un montant de 16 868 851 $ ;
  • les subventions attendues représentent une somme de 7 540 533 $ ;
  • les emprunts à long terme totalisent 6 179 616 $ ;
  • les emprunts à court terme, dont le rabattement est prévu sur deux ans maximum, totalisent 8 911 100 $ ;
  • les contributions des riverains et tiers représentant 500 000 $.

Pour plus d’information, consultez la présentation du programme triennal d’immobilisations ou visionnez la séance extraordinaire du 6 décembre en ligne.

Source : Direction des communications et de la participation citoyenne // 450 778.8304

Télécharger le PDF